Recherche :  
Accueil  Livres  Auteurs  Editeurs  Liens  A propos

Le Steak haché de Damoclès - One-shot

Fiche Technique

Editeur : La Cafetière
Collection : Corazon

Date de publication : juillet 2005
ISBN : 2-84774-006-6
Prix : 9,50 €
Noir et blanc

Auteurs
FABCARO, Scénariste/Illustrateur
Résumé
On a tous quelque chose en nous de... Fabcaro. Chacun pourra se reconnaître un peu dans ses courts récits d'inspirations autobiographique et c'est ce qui en fait la force. Les problèmes de communication et la faiblesse - si humaine - du personnage principal y donnent lieu à des situations décalées voire absurdes.
(Source éditeur).
Description
Avec un titre parmi les plus insolites de la décennie, Le steak haché de Damoclès pique la curiosité. Cela tombe bien, cet album mérite justement qu'on s'y arrête. Fabcaro, dessinateur trentenaire, avait jusqu'à présent surtout travaillé comme illustrateur de presse. En bande dessinée, les lecteurs attentifs ont pu repérer son nom dans le Psikopat, dans la revue FLBLB et dans certains ouvrages collectifs. Pour sa première oeuvre personnelle complète, il a choisi de se lancer dans une sorte d'autobiographie qui n'a rien de nombriliste. De courtes séquences de une à quatre planches lui permettent de mettre en images ses problèmes de communication. Ce thème lui aurait été soufflé par sa compagne : "Prends ça comme une thérapie !", ajoute t-elle dans le prologue de l'album. Voilà qui n'est pas sans rappeler le sketch introductif d'un des spectacles de Pierre Desproges. Fabcaro faisant partie des vingt-cinq dessinateurs qui ont rendu hommage au célèbre humoriste en mars dernier avec l'album Desproges en BD, il n'y a rien d'étonnant à ce que cet argument ait porté et convaincu l'auteur de passer aux aveux.
Avec un formidable sens de l'autodérision et un humour très vif, Fabcaro raconte les casseroles qu'il traîne depuis sa plus tendre enfance. Par exemple, une timidité maladive le pousse à ne jamais contredire ses interlocuteurs, même lorsque cette attitude donne du crédit aux pires malentendus. Pour n'être pas intervenu à temps quand le quiproquo commençait à peine à s'installer, une partie de son entourage est persuadée qu'il travaille dans l'informatique et des collègues l'ont appelé Fabien au lieu de Fabrice pendant toute une année. Tout cela est aggravé par son angoisse du regard des autres et un sens aigu du ridicule. De plus, l'auteur se déclare incapable de concentration si par malheur une conversation porte sur un sujet qui ne le passionne pas ou qui dure trop longtemps. Son discours se ponctue alors de "Tu m'étonnes !" placés au hasard, pour faire semblant qu'il suit la conversation& Par chance, ces troubles sont contrebalancés par un coup de crayon expressif et comique (qui devrait progresser dans les années à venir) et surtout par un humour remarquable et un vrai talent de la mise en scène (et en boîte). Savoir se moquer de soi-même est, paraît-il l'apanage des grands : Gotlib, Trondheim, Bouzard sont les grands maîtres de cet art. Fabcaro est sur leurs traces !
Pour aller plus loin
Recherchez cette oeuvre chez nos partenaires pour en découvrir plus ou l'acquérir :

Amazon    

Fiche créée par Jérôme Briot le 23/01/2006

Copyright © 2004-2011 Les Belettes Déménagent
http://clairdebulle.com
Membre du réseau metaSapiens : metaSapiens | Emplois .NET et Java | Fabrice's weblog | Outils .NET | Outils Java | Outils Dynamics AX | Tuneo | Livre LINQ | MapShares | Clair de Bulle
hot newstransatlantys